Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04.03.2017

Programme TMD 2017

Chers spectateurs, c'est avec plaisir que nous vous présentons notre tout nouveau programme pour cette saison 2017. Au plaisir de vous retrouver, plus passionnés que jamais!

Vous pouvez également suivre toute notre actualité sur notre page Facebook 

 

affiche TMD 2017.jpeg

 

16.02.2017

Programmation TMD 2017

copie tmd.pngChers spectateurs,

La saison TMD s'ouvrira le 30 mars à 19h avec le Vernissage de l'Exposition photographique Vietnam de Pascal Calmettes. Nous vous accueillerons dans le nouvel espace aménagé pour cette saison à la Galerie Artéfac 7, rue Paul Berthelot à Bordeaux toujours dans le quartier des Chartrons (la rue se situe juste derrière la Place Picard).

Vous pourrez à cette occasion réserver vos places pour la programmation théâtrale qui se déroulera du 6 au 28 avril 2017. Nous ouvrirons cette nouvelle saison par la toute dernière création de la Cie du Barrage L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras avec Maud Andrieux et nous clôturerons  en beauté avec Savannah Bay de Marguerite Duras avec Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier.

Jeudi 6 avril : L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord/ Maud Andrieux Cie du Barrage

Vendredi 7 et Samedi 8 avril: La Musica Deuxième/ Corinne Mariotto et Francis Azéma Théâtre du Pavé

Mercredi 12 avril: La Vie Matérielle/ Catherine Reillat-Pesquer

Jeudi 13 et Vendredi 14 avril: Apostrophes/ Duras-Pivot/ Sylvie Leveillard et Claude Gallou Intime Compagnie

Samedi 15 avril: La Genèse de L'Amant par Alain Vircondelet son biographe

Mercredi 19 avril: Carte Blanche du Président

Jeudi 20 avril: L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord/ Maud Andrieux Cie du Barrage

Vendredi 21 avril: La Vie Matérielle/ Catherine Reillat-Pesquer

Samedi 22 et Dimanche 23 avril: Madame Dodin/ Pauline Phélix Collectif Lophophore

Mercredi 26 et Jeudi 27 avril : L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord/ Maud Andrieux Cie du Barrage

Vendredi 28 avril: Soirée Exceptionnelle: Savannah Bay/ Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier

Tous les spectacles sont à 20h excepté Madame Dodin le dimanche 23 qui est proposé à 16h

 

Réservations à partir du 10 Mars 2017 au 07 69 39 38 81

Spectacle L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord / Maud Andrieux / Compagnie du Barrage les jeudi 6, jeudi 20, mercredi 26 et jeudi 27 avril 2017 à 20h

 

maud amant.jpgMaud Andrieux interprète l’œuvre qui fit connaître Marguerite Duras au grand public en recevant le prix Goncourt.

«La voix captivante de Maud Andrieux se love dans les plis de la prose Durassienne pour faire entendre la petite musique de cette écriture fascinante. Ainsi soutenue par une composition musicale subtile et cristalline que l'on doit à Marco Gomes, la mise en jeu sensuelle de Maud Andrieux nous transporte dans l’Indochine des années 30 qui, comme un paysage qui émergerait de l’oubli, voit ses contours se dessiner au gré des mots égrenés. L’Indochine de Duras est là, bien vivante, à portée de nos sens.» Yves Kafka Inferno Magazine

Ce qui est particulièrement intéressant dans l'histoire de Duras c'est le renversement qui s'opère entre le statut de colons français respectés, tant que le père de Duras est encore présent en Indochine, à celui de laissés pour compte, après sa mort, et qui les met presque au même rang que celui des indigènes du Delta du Mékong.  Véritable découverte érotique et sensuelle, Duras restera imprégnée de cette expérience toute sa vie et s'inspirera de ce cadre indochinois jusqu'au ressassement. Le spectateur immergé dans cette France des colonies, voyagera au cœur de l'écriture autobiographique de Duras tout en restant fasciné par la musicalité de ses textes, bouleversants de justesse.

Textes extraits de L'Amant, L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras

Adaptation théâtrale Maud Andrieux

Mise en scène et Interprétation: Maud Andrieux

Création Sonore: Marco Gomes

Création Lumière: Frédéric Paquet

Photographie: Sylvain Norget

Spectacle les Jeudi 6 Avril, Jeudi 20 Avril, Mercredi 26 et Jeudi 27 Avril 2017 à 20h

Ouverture des portes à 19h30

Spectacle La Musica Deuxième / Corinne Mariotto et Francis Azéma / Théâtre du Pavé les vendredi 7 et samedi 8 avril 2017 à 20h

MusicaDeuxieme20 (Copier).jpgUn homme et une femme se sont aimés, beaucoup, longtemps, intensément. Ils ont alors fait comme tout le monde, ils se sont mariés, ils se sont installés, et puis voilà, ils ont été arrachés l'un à l'autre par les mauvaises forces de la passion. Deux ans après, les voici à nouveau réunis pour le dernier acte de leur séparation, celui du jugement de divorce. La nuit tombée, hasard ou coïncidence, ils se retrouvent dans l'intimité du bar de l'hôtel qu'ils connaissent très bien pour y avoir passé de nombreuses nuits extraordinaires. Seuls dans ce lieu familier, rempli de souvenirs, ils s'interrogent, se contredisent, se confient, se répètent, sans doute pour profiter de ces derniers instants ensemble, et ainsi reculer la fin inéluctable de leur histoire.

Qui sont Anne et Michel? Pourquoi se sont-ils aimés? Pourquoi se sont-ils séparés? Anne et Michel, ce pourrait être chacun de nous, en proie à nos désirs, nos colères, nos doutes, nos espoirs, nos désespoirs... La mise en scène épurée et moderne de " La Musica Deuxième", mêlée à l'écriture singulière de Marguerite Duras, dépeint avec finesse l'âme humaine, sa complexité, sa nostalgie et ses tourments.

Dans ce style si particulier chez l’écrivaine, les mots sont comme des coups ou des caresses : directs, simples, justes, violents, beaux, sublimes… Une interrogation sur le désastre que produit parfois le temps sur ce qui fût le plus sacré, le plus fort, que l’on croyait inaltérable…

Dix ans après leur création, Corinne Mariotto et Francis Azéma reprennent ce spectacle qu’ils voudront sans mémoire. Une patine peut-être, pas plus. Ne jamais refaire ce qui a déjà été fait, laisser le texte les modifier, les envahir. Trouver de nouvelles choses, se laisser surprendre… 

Avec Corinne Mariotto et Francis Azéma

Mise en scène Francis Azéma

Représentations Vendredi 7 & Samedi 8 avril à 20h

Ouverture des portes 19h30

Spectacle La Vie Matérielle / Catherine Reillat-Pesquet les mercredi 12 et vendredi 21 avril 2017 (20h)

catherine.jpegElle prépare la soupe pour les hommes et les enfants. Elle cuisine l'écriture de même, à partir de la liste des produits indispensables: mélange d'images récurrentes, d'apparitions, de souvenirs et de visions pour élaborer l'obsédante et nécessaire matière de son oeuvre. M.D. la sorcière.

Catherine Reillat-Pesquer, durassienne d'entre les durassienne, nous propose son adaptation de La Vie Matérielle de Duras. 

«Ce livre n'a ni commencement ni fin, il n'a pas de milieu. Du moment qu'il n'y a pas de livre sans raison d'être, ce livre n'en est pas un. Il n'est pas un journal, il n'est pas du journalisme, il est dégagé de l'événement quotidien. Disons qu'il est un livre de lecture. Loin du roman mais plus proche de son écriture - c'est curieux du moment qu'il est oral - que celle de l'éditorial d'un quotidien. J'ai hésité à le publier mais aucune formation livresque prévue ou en cours n'aurait pu contenir cette écriture flottante de "La vie matérielle", ces aller et retour entre moi et moi, entre vous et moi dans ce temps qui nous est commun.» Marguerite Duras. 

Spectacle Le Mercredi 12 avril et Vendredi 21 avril 2017 à 20h

Ouverture des portes 19h30

Spectacle Apostrophes / Duras-Pivot / Sylvie Leveillard et Claude Gallou / Intime Compagnie les jeudi 13 et vendredi 14 avril 2017 à 20h

duras pivot.pngLe 28 septembre 1984 Bernard Pivot reçoit Marguerite Duras en direct dans sa célèbre émission Apostrophes. Un moment unique à propos duquel l’écrivain dira : « On était retourné au premier état de la relation humaine, celui de la curiosité de l’autre ». Sur le plateau une table, deux fauteuils, des livres, des fiches. Assis là, enveloppés dans une lumière franche, un comédien et une comédienne une heure durant vont interpréter cette rencontre et partir à la recherche de la qualité de cet échange. Ce spectacle donne accès à la parole singulière, étonnante, émouvante et parfois choquante de Marguerite Duras. Ecouter les mots de Marguerite Duras, c’est peut-être aussi entendre ce qu’elle n’a pas écrit, ou comprendre autrement ce que nous avons lu.

Ecrire, c’est croire que tout n’a pas été dit et que ce qui a été dit aurait pu l’être autrement, mieux même.

Bernard Pivot

Je ne comprends pas toujours très bien ce que je dis, ce que je sais c’est que c’est complètement vrai.  

Marguerite Duras

Lors de cet entretien, Marguerite Duras à 70 ans et deux mois plus tard, elle recevra le prix Goncourt pour l’Amant. Une table, deux fauteuils occupés par les acteurs, des livres, des fiches et le public comme un plateau de télévision. C’est important de retrouver la notion d’intimité, c’est pourquoi nous ne jouons que devant un nombre restreint de spectateurs explique Claude Gallou, instigateur du projet et interprète du rôle de Bernard Pivot. Sylvie Léveillard joue juste, avec ses grosses lunettes et son pull à col roulé, elle campe une Marguerite Duras plus vraie que nature avec son phrasé particulier et ses hésitations avant de répondre aux questions pertinentes de son interlocuteur. Elle parle de la douleur et de la solitude de l’écrivain, elle raconte l’Indochine, décrit l’amant chinois, relate la folie de sa mère et la violence de son frère aîné. Elle parle aussi de l’alcool qui, juste avant qu’elle n’écrive l’Amant, l’a conduite à l’hôpital, en cure de désintoxication. On entend le silence respectueux du public devant la complicité évidente des deux acteurs, leur confiance mutuelle. Presse: Gérard Steinmetz, corr. NR - Onzain 09/11/2015

Avec Sylvie Leveillard et Claude Gallou

Mise en scène Claude Gallou

Représentations Jeudi 13 & Vendredi 14 avril à 20h

Ouverture des portes 19h30

 

La Genèse de L'Amant par Alain Vircondelet le samedi 15 avril 2017 à 20h

AlainVircondelet.jpgAlain Vircondelet, écrivain et universitaire, est certainement de tous les chercheurs qui se sont penchés sur la vie et l’oeuvre de Marguerite Duras, le pionnier des études durassiennes en France. Premier étudiant à l’avoir fait étudier en Sorbonne (1970), auteur de la première monographie publiée sur l’écrivain (Seghers, 1972), auteur de la première biographie publiée en France et dans le monde, (Bourin /Julliard, 1992), directeur de deux Colloques internationaux de référence (Cerisy-la-Salle et ICP), Président d’honneur de l’Association Marguerite Duras fondée en 1997, et Président du prix Marguerite Duras, composé d’un jury d’exception, il lui a consacré pas moins de six ouvrages. Il est également le biographe reconnu d’Albert Camus (Prix Méditerranée de l’Essai, Fayard), de Saint-Exupéry (Prix Paris-Match, Fayard), de Séraphine de Senlis (Prix Bel Ami et Grand Prix de la Ville de Limoges, Albin Michel), de Françoise Sagan (Flammarion), de Charles de Foucauld (Le Rocher), de Blaise Pascal(Flammarion) et d’Arthur Rimbaud (Le Rocher). Tous ses travaux sont traduits en plusieurs langues.

Source Fayard Editions

Soirée entretien et lectures le 15 avril à 20h

Ouverture des portes 19h30

Carte Blanche du Président le mercredi 19 avril 2017 à 20h


Soirée spéciale concoctée par le Président de la Cie du Barrage, Frédéric Galy autour de la poésie contemporaine.

 
La soirée se déroulera en deux parties :
 
17380120_755390447958841_1701955516_o.jpg- 1ère partie : Lecture des textes de Carles Diaz accompagné par les élèves du Conservatoire de Musique de Bordeaux, LES DOUBLES 2. Pierre et Vincent, amis de longue date, étudient tous deux le jazz au Conservatoire de Bordeaux et aiment jouer de la musique ensemble depuis toujours.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- 2nd partie : Chanteur Espagnol MIGUEL BLANCO : Site internet 
                                                                 
 MIGUEL BLANCO.jpg
 

Spectacle le Mercredi 19 avril à 20h

Ouverture des portes 19h30

 

Spectacle Madame Dodin / Pauline Phélix / Collectif Lophophore les samedi 22 à 20h et dimanche 23 avril à 16h 2017

dodin.jpegPourquoi que chacun il la viderait pas, sa poubelle ? Pourquoi faut-il qu’il y en ait qu’une seule qui vide les chiures de cinquante autres ?… Ainsi s’exprime, en prose délicate, la maléfique Mme Dodin, notre concierge. Nous la suivons l’œil collé au carreau de la fenêtre pour l’apercevoir vociférer. Chaque matin, elle sort les poubelles du 5 de la rue Sainte-Eulalie. Elle déteste ça et nous le rend bien : en bonne sexagénaire autoritaire elle tyrannise ses locataires à grands coups de beuglements injurieux qui hantent les échos de la cour d’immeuble. Mais Mme Dodin, cette concierge peu ordinaire, a dans son ordinaire condition, un secret bien loin de ses égosillements menaçants : elle est amoureuse de Gaston le balayeur du quartier. Véritable ode aux petites gens, cette pièce, adaptée d’une nouvelle de Marguerite Duras, nous fait voyager entre la poésie de la simplicité, et la drôlerie de la cruauté.

Romain Arnaud-Kneisky, le metteur en scène, débute sa formation artistique au Théâtre du Chêne Noir et au Conservatoire d’Avignon. Après des études à l ’ESAD, il participe à une vingtaine de créations dont : Harold et Maude, Le Malade Imaginaire, Pour un oui ou pour un non, Le Bain de JL Lagarce, Carapaces de Christian Siméon, Love ans Information. En 2014 il participe à la création du Lophophore Cie et met en scène Les Règles du Savoir-Vivre dans la Société Moderne. 

Pauline Phélix, comédienne, originaire de Duras (détail qui mérite, pour une fois, d’être évoqué) et titulaire d’un master en études théâtrales (Paris III/Sorbonne Nouvelle), Pauline Phélix est également diplomée en Art Dramatique au conservatoire du XIVe arrt de Paris (N. Bé- cue), ainsi qu’en Art de la Marionnette au conservatoire d’Amiens (Sylvie Baillon). Désormais, elle joue dans plusieurs spectacles comme Les Règles du savoir-vivre dans la Société Moderne de Jean-Luc Lagarce, Tandem et Antigone ainsi qu’en tant que marionnettiste au sein de la compagnie Xzart en France et à l’étranger.

Jonathan Bablon, scénographe, est un artiste plasticien diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Tour s en 2011. Depuis il développe ses créations au sein de différentes expositions individuelles et collectives (CAC La Rochelle/ ESBA Tour s/ Koon Gallery New Delhi/ L’Annexe de Saint Avertin...) ainsi qu’un travail de décorateur pour le cinéma et la télévision. Il participe également à la construction et/ou conception de scénographies pour diverses compagnies théâtrales (Les passeurs d’ondes, Théâtre 13, Compagnie des Perspectives). La scénographie de Mme Dodin est sa seconde collaboration avec la compagnie Le Lophophore.

Mise en scène: Romain Arnaud-Kneisky

Scénographie: Jonathan Bablon

Comédienne: Pauline Phélix

Spectacle le Samedi 22 à 20h & le Dimanche 23 à 16h

Ouverture des portes 19h30 et 15h30