Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TMD

  • 23èmes Rencontres Marguerite Duras de Trouville-sur-mer les 6 & 7 octobre 2018

    Marguerite_Duras_Oct_2018.jpg

    23èmes Rencontres Marguerite Duras de Trouville

     Le Prix Marguerite Duras 2018 sera décerné par le Président du Jury Alain Vircondelet le 6 octobre 2018.

    La Comédienne Maud Andrieux présentera en lecture Anne-Marie Stretter , le personnage hypnotique de Duras,  avant la projection du film India Song le dimanche 7 octobre à 15h et d'une présentation de l'auteure Jocelyne Sauvard.

    Exposition Photographique, Théâtre, Conférences seront également au programme  de ces rencontres annuelles très attendues.

    220180919_094947.png

     

    0 commentaire
  • Tournée de L'Amant de Marguerite Duras en Inde octobre-novembre 2018

    Maud Andrieux, marguerite Duras, tournée indienne, India tour, alliances françaises

    Le réseau Alliances Françaises en Inde et la Cie du Barrage sont heureux de vous annoncer la tournée Indienne du spectacle L'amant de Marguerite Duras avec Maud Andrieux au mois d'octobre et novembre 2018.

    1 commentaire
  • Duras telle qu'en elle-même Revue Inferno Magazine

    TMD, Duras, La douleur, Maud Andrieux, Duras telle qu'en elle-même, Théâtre Marguerite Duras Itinérant,

    L'article complet ici

    « La Douleur » Marguerite Duras, Maud Andrieux, Cie du Barrage – Théâtre Marguerite Duras (TMD) itinérant, Galerie Atelier Gamaury à Bordeaux , 12 et 13 avril – dans le cadre du mois Marguerite Duras – du 5 au 28 avril – programme complet http://www.theatremd.com

    Duras, telle qu’en elle-même

    Le printemps a ses rituels. À Bordeaux ce n’est pas seulement le vol des hirondelles traversant à l’aplomb du Pont de pierre les ciels chargés de la Garonne qui l’annonce, le retour attendu du théâtre nomade de Maud Andrieux en sonne la venue. De saison en saison depuis bientôt cinq ans, dans le quartier branché des Chartrons, le Théâtre Marguerite Duras fait entendre un mois durant l’œuvre de celle qui prit pour nom le village du sud-ouest où s’enracine la maison paternelle.

    Ce soir-là dans la galerie où le TMD a planté son décor provisoire, le sujet est dur. Sur fond d’époque trouble de l’occupation allemande, l’attente d’une femme, « La Douleur » de l’attente impossible de Robert Antelme, le mari envoyé dans les camps et dont elle est sans nouvelle… Bien des années après, Marguerite Duras a couché sur le papier ces moments d’une vérité sans fard avec la petite musique de l’écriture comme seule arme pour dire ce que les mots en eux-mêmes ne peuvent livrer des affres de l’attente, de la cruauté de l’espoir insensé jusqu’à envier cette jeune femme en pleurs, enceinte d’un homme qu’elle ne reverra jamais, et qui, dans la file d’attente sans fin, relit en boucle la dernière lettre qu’il lui a adressée. « Elle au moins, elle n’attendra plus », dit-elle.

    Ce récit se mêle à l’autre, celui de ses rapports avec « Monsieur X. dit ici Pierre Rabier », l’agent de la Gestapo avec lequel elle eut un commerce des plus troubles. Fasciné par l’intellectuelle qu’elle était, lui qui était entré dans la police politique du IIIème Reich faute d’avoir pu ouvrir une librairie de livres d’art, séduit par sa beauté d’alors – même si les ravages de l’alcool à venir avaient comme par avance marqué son visage -, il entretint des rapports de séduction avec celle qui s’en satisfit au prétexte d’obtenir de lui des renseignements sur le lieu de détention de son mari dont le sort semblait lui appartenir. Entre attirances et répulsions, leurs relations vont venir recouvrir l’autre drame intime faisant de cette situation limite un maelström déchirant.

    « Face à la cheminée, le téléphone. A droite, la porte du salon et le couloir. Au fond, la porte d’entrée. Il pourrait revenir directement, il sonnerait. Il pourrait également téléphoner, « Je suis à l’hôtel Lutetia pour les formalités ». Ce sont des choses qui sont possibles. Il n’y a pas de raison particulière pour qu’il ne revienne pas. Il n’y a pas de raison pour qu’il revienne. » Dès les premières paroles égrenées, la magie opère… Maud Andrieux, émergeant de la pénombre d’une mémoire aussi troublée que troublante, s’assoit pensivement dans un fauteuil devant un guéridon où se détache un téléphone d’époque. Elle va tenter de dévider les fils de cette histoire mouvante en elle comme si dans une autre existence peut-être, elle s’en souvient secrètement, elle fut cette femme nommée M.D. Viendra aussitôt culbuter ce temps d’avril 45, celui du matin du 6 juin 44, dans la prison de Fresnes où elle était venue apporter un colis destiné à son mari, arrêté le 1er juin par la Gestapo. Quelques jours plus tard, en recherche toujours d’un permis pour envoyer ce fichu colis de vivres, elle tombera sur un certain Pierre Rabier, l’agent qui procéda à l’arrestation d’un certain Robert L. [Robert Antelme] impliqué dans l’affaire de la rue Dupin.

    A plusieurs reprises, viendront entrecouper le récit dévidé, les voix off de Pierre Rabier et de Marguerite Duras, comme des irruptions de la mémoire à vif dans le présent tourmenté de l’écriture. Les fragments de conversations s’invitent… Rabier ne supportant pas son silence mais n’ayant par ailleurs aucun scrupule d’arrêter et d’envoyer à la mort ses prises ; la photo de François Morland, le chef de réseau qu’il lui est sommé de reconnaître en échange de la libération de son mari. Viendront aussi s’inviter dans la mémoire recomposée les débris d’histoires éclatées comme celle de Mme Kats qui pendant plus de six mois avait lavé, repassé, rangé soigneusement les vêtements de sa fille handicapée, pour que tout soit prêt à son retour du camp où elle avait été envoyée, ces petits riens dérisoires qui scandent l’attente des femmes de tous les temps. Et puis le dernier rendez-vous près de la Gare Saint Lazare, résonne en voix off la conversation dans le restaurant où la défaite de l’Allemagne nazie est annoncée, mais où sa résignation à lui n’est pas de mise tant il est dans le déni de la perte d’un rêve de grandeur folle.

    Pierre Rabier fusillé, le retour de la paix claque comme une injonction d’oubli, un ordre souterrain de fabriquer à son corps défendant le rejet mnésique de ce qui appartient à l’inoubliable… Enfin ce jour de mai, la sonnerie du téléphone. La voix rapide de François Mitterrand au bout du combiné. L’épilogue. Le retour d’une forme flottant entre la vie et la mort. Une plage en Italie l’été suivant… « Il n’est pas mort aux camps de concentration », dernières paroles avant que le noir final n’engloutisse le visage illuminé de Maud Andrieux et avec lui, la fin d’un voyage immobile au centre de l’impensable.

    Sur une petite musique lancinante et sur fond des clairs-obscurs savamment étudiés de Frédéric Paquet, Maud Andrieux, sensuelle et sensée « interprète » de Marguerite Duras, directrice artistique de la Compagnie du Barrage, se coule avec grande finesse et intelligence raffinée dans les plis secrets de la psyché de M.D. pour en exhaler les parfums sombres et enivrants, la colère et la détresse. Entre elle et l’auteure de L’Amant et de La Douleur, il y a comme une évidence, celle d’une rencontre la boétienne, « parce que c’était elle, parce que c’était moi », correspondances électives qui portent jusqu’à nous la prose envoûtante de l’écrivaine de la rue Saint-Benoît.

    Yves Kafka

    « La Douleur » – Photo Frédéric Galy

    1 commentaire
  • Cette semaine:Dans les coulisses d'India Song Histoire d'un film Culte par Alain Vircondelet le 26 avril 2018 à 20h

     

    alain vircondelet, marguerite duras, biographe, écrivain, india song,

     

    Alain Vircondelet, écrivain et universitaire, est certainement de tous les chercheurs qui se sont penchés sur la vie et l’oeuvre de Marguerite Duras, le pionnier des études durassiennes en France. Premier étudiant à l’avoir fait étudier en Sorbonne (1970), auteur de la première monographie publiée sur l’écrivain (Seghers, 1972), auteur de la première biographie publiée en France et dans le monde, (Bourin /Julliard, 1992), directeur de deux Colloques internationaux de référence (Cerisy-la-Salle et ICP), Président d’honneur de l’Association Marguerite Duras fondée en 1997, et Président du prix Marguerite Duras de Trouville, composé d’un jury d’exception, il lui a consacré pas moins de six ouvrages. Il est également le biographe reconnu d’Albert Camus (Prix Méditerranée de l’Essai, Fayard), de Saint-Exupéry (Prix Paris-Match, Fayard), de Séraphine de Senlis (Prix Bel Ami et Grand Prix de la Ville de Limoges, Albin Michel), de Françoise Sagan (Flammarion), de Charles de Foucauld (Le Rocher), de Blaise Pascal (Flammarion) et d’Arthur Rimbaud (Le Rocher). Tous ses travaux sont traduits en plusieurs langues.

    Alain Vircondelet nous fera part lors de cette soirée unique, de la préparation et de la sortie du film India Song. Il a notamment accompagné Marguerite Duras dans les cinémas qui diffusaient le film en 1975. Le film sera récompensé par le Prix de l'Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai. La particularité du film se situe entre autres, dans la désynchronisation de ce que Duras appelait "le film des voix" et " le film des images". En effet, les personnages ne parlent jamais en son synchrone in, leurs paroles ne sont accompagnées d'aucun mouvement des lèvres.

    Cette soirée spéciale s'inscrit dans le Triptyque India Song de cette saison TMD 2018. Le Cinéma Utopia St Siméon proposera au mois d'avril le film India Song de Marguerite Duras en version restaurée pour la première fois et Le TMD présente également Anne-Marie Stretter, le Personnage Vénitein de l'oeuvre de Marguerite Duras- Lecture Théâtrale créée pour L'Alliance Française de Venise et interprétée par la comédienne Maud Andrieux les 5, 18 et 28 avril 2018 à 20h

    Soirée entretien et lectures avec Alain Vircondelet & Maud Andrieux le 26 avril à 20h

    Ouverture des portes 19h30

    0 commentaire
  • Cette semaine: M.D. de Yann Andréa avec Catherine Reillat-Pesquer le samedi 14 et le mercredi 25 avril 20h

     

    catherine.jpeg

     

     

    Entré dans la vie de Marguerite Duras au cours de l'été 80, Yann Andréa n'en est plus sorti. Parmi les expériences sombres de cet amour qui s'est tenu au bord de l'absolu, il y a l'usage de l'alcool, au point de devoir subir une cure à l'hôpital américain en 1982.

    M.D. est le récit par Yann Andréa de cette traversée de "la chambre bleue". Catherine Reillat-Pesquer, grand amoureuse de littérature du XXème siècle, choisit avec exigence les extraits qu'elle donne à écouter au public, seule en scène, et les transmet avec passion.

    Adaptation et lecture: Catherine Reillat-Pesquer

    Création sonore et  lumière: Frédéric Paquet

    Spectacle Le Samedi 14 avril et Mercredi 25 avril 2017 à 20h

    Ouverture des portes 19h30

    0 commentaire
  • Cette semaine: Anne-Marie Stretter, Le Personnage Vénitien de l'oeuvre de Marguerite Duras avec Maud Andrieux le jeudi 5 avril, mercredi 18 avril et samedi 28 avril 2018 à 20h

    Maud Andrieux, Anne-Marie Stretter, TMD, Marguerite Duras, Le Vice-consul, Le ravissement de Lol V. Stein

     

    Modèle féminin durassien, figure de femme fatale, solaire et centrale, Anne Marie Stretter perd les hommes...
    A travers des extraits choisis de India Song, Le Vice-consul, Son nom de Venise dans Calcutta désert, Le Ravissement de Lol. V. Stein, Maud Andrieux, metteur en scène et comédienne, qui dédie son travail depuis 15 ans aux œuvres de Marguerite Duras et la joue en France et à l'étranger ( Vietnam, Cambodge, Népal, Inde,Turquie, Maroc, Italie...) mettra en lumière ce personnage sulfureux, fascinant, à l'aura à la fois tragique et sacrée.
     
    - Certaines femmes rendent fou d'espoir, vous ne trouvez pas? 
    Le Vice-consul regarde vers Anne-Marie Stretter qui, une coupe de champagne à la main, écoute distraitement quelqu'un. 
    - Celles qui ont l'air de dormir dans les eaux de la bonté sans discrimination... celles vers qui vont toutes les vagues de toutes les douleurs, ces femmes accueillantes.                                                                                          
                                                  Le Vice-consul de Marguerite Duras
     
    Choix des textes, Adaptation et Lecture : Maud Andrieux
     
    Création Lumières et décor: Frédéric Paquet
     
    Cette Lecture Théâtrale créée pour L'Alliance Française de Venise s'inscrit dans le Triptyque India Song de cette saison TMD 2018. Le Cinéma Utopia St Siméon proposera au mois d'avril le film India Song de Marguerite Duras en version restaurée pour la première fois. Le TMD accueillera le biographe et ami de Marguerite Duras, Alain Vircondelet, pour une soirée unique le 26 avril à 20h intitulée Dans les coulisses d'India Song - Histoire d'un film culte. 
     

    Spectacle les Jeudi 5 avril, Mercredi 18 avril et Samedi 28 avril 2018 à 20h

    Ouverture des portes 19h30

    0 commentaire
  • Saison TMD Itinérant 2018

    Chères Spectatrices, Chers Spectateurs,

    Toute l'équipe du TMD Itinérant se joint à moi pour vous souhaiter une très belle année 2018 pleine de joie et d'émotion! Nous aurons le plaisir de vous retrouver pour une nouvelle saison au mois d'avril. Cette nouvelle immersion Durassienne vous proposera des spectacles pépites à découvrir et à redécouvrir. Un Triptyque autour d'India Song: Anne-Marie Stretter, personnage Vénitien récurrent de l'oeuvre de Marguerite Duras sera mis en lumière à travers 3 représentations, Alain Vircondelet le célèbre auteur et biographe qui lui a consacré 14 ouvrages, nous livrera lors d'une soirée exclusive,  les coulisses de ce film-culte :l'écriture du scénario, le tournage et sa sortie en salles qu'il a accompagné avec Michael Lonsdale. Le Cinéma Utopia, partenaire de l'événement, projettera pour la première fois India Song en version restaurée. Enfin, Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier reviennent jouer Savannah Bay pour notre plus grand bonheur.  Le TMD Itinérant poursuivra sa route à l'automne par une belle tournée en Inde avec L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras... A très vite ! 

    Maud Andrieux

    Verso depliant 2018.jpg

    Screenshot_2018-01-08-09-44-59-1.png

    0 commentaire
  • Spectacle L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord / Maud Andrieux / Compagnie du Barrage le vendredi 6, le mercredi 11 et jeudi 19 avril 2018 à 20h

    l'amant de marguerite duras,maud andrieux,théâtre

     

    Maud Andrieux interprète l’œuvre qui fit connaître Marguerite Duras au grand public en recevant le prix Goncourt.

    «La voix captivante de Maud Andrieux se love dans les plis de la prose Durassienne pour faire entendre la petite musique de cette écriture fascinante. Ainsi soutenue par une composition musicale subtile et cristalline que l'on doit à Marco Gomes, la mise en jeu sensuelle de Maud Andrieux nous transporte dans l’Indochine des années 30 qui, comme un paysage qui émergerait de l’oubli, voit ses contours se dessiner au gré des mots égrenés. L’Indochine de Duras est là, bien vivante, à portée de nos sens.» Yves Kafka Inferno Magazine

    Ce qui est particulièrement intéressant dans l'histoire de Duras c'est le renversement qui s'opère entre le statut de colons français respectés, tant que le père de Duras est encore présent en Indochine, à celui de laissés pour compte, après sa mort, et qui les met presque au même rang que celui des indigènes du Delta du Mékong.  Véritable découverte érotique et sensuelle, Duras restera imprégnée de cette expérience toute sa vie et s'inspirera de ce cadre indochinois jusqu'au ressassement. Le spectateur immergé dans cette France des colonies, voyagera au cœur de l'écriture autobiographique de Duras tout en restant fasciné par la musicalité de ses textes, bouleversants de justesse.

    Lire le Dossier de Presse

    Textes extraits de L'Amant, L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras

    Adaptation théâtrale Maud Andrieux

    Mise en scène et Interprétation: Maud Andrieux

    Création Sonore: Marco Gomes

    Création Lumière: Frédéric Paquet

    Photographie: Sylvain Norget

    Spectacle les Vendredi 6 Avril, Mercredi 11 Avril et Jeudi 19 Avril 2017 à 20h

    Ouverture des portes à 19h30

    Ce Spectacle partira en tournée en Inde dans le réseau Alliances Françaises du 19 octobre au 10 novembre 2018 à Madras, Chandigarh, Pune, Hyderabad, Calcutta, Pondichéry...

    0 commentaire
  • LA DOULEUR de Marguerite Duras avec Maud Andrieux / Cie du Barrage/ jeudi 12 et vendredi 13 Avril à 20h

     

    kathmandou.jpg

     

    La dernière guerre, Marguerite Duras l'a vécue tout à la fois comme femme dont le mari avait été déporté, comme résistante, mais aussi, comme écrivain. Lucide, étonnée, désespérée parfois, elle a, pendant ces années, tenu un journal, écrit des textes que lui inspirait tout ce qu'elle voyait, ce qu'elle vivait, les gens qu'elle rencontrait ou affrontait. C'est le récit de l'attente de ce retour, celui de son mari, Robert Antelme, un texte qui mêle la question politique -le rôle de la Résistance, son organisation, la difficulté à obtenir des informations sur les camps et sur les survivants- à un récit intime sur l'attente, l'amour et la fin de l'amour.

    J'ai réalisé un montage parallèle entre deux textes du recueil La douleur de Duras. Le premier bien sûr, mais aussi celui de Monsieur X dit Pierre Rabier. Ce dernier est saisissant. Pierre Rabier est un agent de la Gestapo et va lier avec Duras une relation sur le fil du rasoir. Tenue de le voir pour obtenir des renseignements servant à son réseau de résistance, Duras est en proie aux décisions de cet homme froid mais fasciné par les auteurs français, qui lui laissera finalement la vie sauve. Le spectateur est au cœur d'un récit haletant, méconnu et troublant. Maud Andrieux

    Extrait: La douleur est une des choses les plus importantes de ma vie. Le mot« écrit» ne conviendrait pas. Je me suis trouvée devant des pages régulièrement pleines d’une petite écriture extraordinairement régulière et calme. Je me suis trouvée devant un désordre phénoménal de la pensée et du sentiment auquel je n’ai pas osé toucher et au regard de quoi la littérature m’a fait honte. 

    “Un texte poignant, limpide, joué entre indignation et désespoir, une mise en scène juste, précise, et émouvante. Un petit morceau de sublime...” Rue du Théâtre

    "C'est du beau Duras, du grand Duras. L'énigme est là, parfaitement restituée dans ce court moment de vrai théâtre." Philippe Person/ Froggy's Delight/ Paris

    "Juste parfait. Le ton, la musique et le texte." Joël Raffier/ Journal Sud Ouest Culture 

    Le lien vers le Dossier de Presse 

    Adaptation, mise en scène et interprétation: Maud Andrieux

    Création sonore et lumière: Frédéric Paquet

    Conseil littéraire: Stéphane Boudy

    Spectacle les jeudi 12 & vendredi 13 Avril 2018 à 20h 

    Ouverture des portes à 19h30

     

    maud andrieux, philippe person, theatre essaion, duras resistante, la douleur,

    maud andrieux, philippe person, theatre essaion, duras resistante, la douleur,

    Critique de Philippe Person/ Froggy's delight Paris avril 2016

     

    maud andrieux, billetreduc, theatre essaion, duras resistante

    Critiques spectateurs sur le site Billetreduc avril 2016 Paris 

     

    0 commentaire
  • Carte Blanche TRANSSIBERIEN Rencontre-Dédicace avec l’Écrivain Stéphane Boudy le vendredi 20 avril à 18h30 -Entrée Libre sur Réservation uniquement

    stéphane boudy,auteur,théâtre marguerite duras,transsibérien

    Le Théâtre Marguerite Duras propose lors de sa Carte Blanche 2018 une Rencontre avec l'auteur Stéphane Boudy. Grand voyageur, il est fasciné par l’Asie du Sud-Est et a plusieurs fois parcouru cette région du monde. Pour s'y rendre, il prend le Transsibérien de Moscou à Pékin depuis 2005. 

    Dien Bien Phû, Saïgon, Bangkok, j'y suis allé en train et bus. J'ai pris 9 fois le Transsibérien. J'en garde un souvenir impérissable et aussi 6 livres à vous présenter où s'entremêlent Histoire de France, aventure et destins contemporains. Stéphane Boudy

    Diplômé de la Sorbonne, ancien professeur de philosophie, réalisateur de courts-métrages, candidat à diverses élections mettant en avant La Culture, Stéphane Boudy est auteur. Il est publié aux Editions Gunten, Editions du Non-Verbal et aux Editions Complicités. Il co-écrit actuellement des scénarios pour la télévision. Il habite Paris.
    Stéphane Boudy s’est investi dans la collecte des souvenirs des résistants de la Seconde guerre mondiale après s’être immergé dans la mémoire des anciens d’Indochine.

    Engagez-vous, Rengagez-vous Paroles d'anciens d'Indochine

    www.parolesderésistants.com

    Rencontre-Dédicace le Vendredi 20 avril 2018 à 18h30 Durée 1h

    Entrée Libre uniquement sur Réservation

     

    0 commentaire
  • Soirée Carte Blanche: Là où tu es Théâtre, Danse et Vidéo le vendredi 20 et le samedi 21 avril à 20h

    28870330_1037875029686482_4346548061864953428_n.jpg

    Chaque année, le Théâtre Marguerite Duras Itinérant propose une Soirée Carte Blanche. L'équipe du TMD a choisi cette année une Création Parisienne sur un texte très sensible de Brigitte Barbier publié chez l'Harmattan et qui signe ici la mise en scène. Brigitte Blanche travaille pour le cinéma en tant que chef opérateur. Elle est également Comédienne et Auteur. 

    Camille fait le grand écart entre là où elle est et là où il est. Elle interroge cette vie où son fils n'est plus, et navigue dans ces nouveaux espaces dont elle voudrait effacer la frontière. Et puis elle aimerait bien trouver le mot qui n'existe pas, pour dire ce qu'elle est devenue.

    Dans Là où tu es, une comédienne interroge l'enfant disparu et le sens de la vie, une danseuse fait vibrer l'émotion indicible, des images disent le monde qui continue de tourner comme si rien n'avait changé.

    Texte: Brigitte Barbier Editions L'Harmattan

    Avec Coralie Emilion-Languille & Claire Astruc

    Mise en scène: Brigitte Barbier

    Lumières: Nicolas Sand

    Vidéo et Son: Georges de Genevraye

    Costumes: Claire Risterucci

    Coproduction Soif Compagnie, Honorine Productions, Théâtre de la Broderie, Ville  de Vaux sur Seine, Théâtre Marguerite Duras

     

    Spectacle les Vendredi 20 et Samedi 21 avril  2018 à 20h

    Ouverture des Portes 19h30 

    0 commentaire
  • Savannah Bay / Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier le vendredi 27 avril 2018 à 20h

     

    catherine robbe-grillet,savannah bay,bevrly charpentier,tmd 2018

     

    Catherine Robbe-Grillet écrit tout d'abord sous le nom de Jeanne de Berg, puis sous son propre nom. Epouse du célèbre Alain Robbe-Grillet. C'est en 2014 qu'elle interprète Madeleine dans Savannah Bay de Marguerite Duras aux côtés de Beverly Charpentier, sa metteur en scène et compagne. Elle se sont notamment produites à Canton, Nankin et Shanghaï en 2014 puis en 2015 et 2016 en Afrique du Sud et en France. Pour cette saison TMD 2018, elles nous font l'honneur de rejouer cette merveilleuse production pour le grand plaisir des Durassiens Bordelais lors d'une soirée exceptionnelle.

    Par quel hasard se fait-il que Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier jouent "Savannah Bay" de Marguerite Duras?

    En réalité il n'y a là aucun hasard, mais une heureuse conjonction.

    L'histoire a commencé en Chine en 2014.

    2014 était l'année du cinquantenaire de la reconnaissance de la Chine par la France. Chen Tong, éditeur et mécène chinois, a proposé aux actrices Catherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier de participer à l'événement en y présentant une pièce de théâtre en français.

    Elles étaient ravies.

    Mais aller en Chine pour jouer quelle pièce?

    Elles n'ont pas hésité. Elles avaient l'impression que Savannah Bay de Marguerite Duras aurait pu être écrite pour elles. Il n'y a que deux actrices : une vieille dame et une femme plus jeune, dont le rapport d'âge est le leur, puis, il y a une telle ressemblance dans la complicité et l'amour que se portent ses deux femmes que, disent-elles, "nous avons, quelquefois, l'impression très forte que Duras nous a volé nos propres mots".  

    Dans la pièce il y a trois femmes, dont la principale, Savannah, n'apparaît jamais, car elle est morte depuis longtemps, noyée le soir de ses couches - peut-être exprès, peut-être pas - après une grande et brève passion tragique qui a donné naissance à une petite fille nommé, elle aussi, Savannah.

     

    À Savannah Bay, petite ville du Siam, une jeune femme de seize ans et un jeune homme inconnu ont vécu une passion amoureuse intense. Ils se rencontraient au milieu de la mer, sur une pierre blanche léchée par les vagues. Mais cette jeune femme est morte après avoir accouché. Suicidée, sans doute. Madeleine, sa mère, comédienne célèbre et aujourd'hui âgée, tente de se souvenir, face à une femme plus jeune qui la questionne sur l'événement, mais elle perd la mémoire. Entre réminiscences incertaines et affabulation, silences et immobilité, un dialogue s'instaure entre les deux femmes. Une seule certitude demeure : la pierre blanche de la rencontre des deux amants... Obsession de l'amour, de la mort, de la mémoire et de l'oubli, tous les thèmes chers à Marguerite Duras sont là, avec "le souvenir de l'amour quand il rencontre la mort et qu'il ne peut pas se vivre".

    "Tu ne sais plus qui tu es, qui tu as été, tu sais que tu as joué, tu ne sais plus ce que tu as joué, ce que tu joues, tu joues, tu sais que tu dois jouer, tu ne sais plus quoi, tu joues. Ni quels sont tes rôles, ni quels sont tes enfants vivants ou morts. Ni quels sont les lieux, les scènes, les capitales, les continents où tu as crié la passion des amants. Sauf que la salle a payé et qu'on lui doit un spectacle.

    Tu es la comédienne de théâtre, la splendeur de l'âge du monde, son accomplissement, l'immensité de sa dernière délivrance. Tu as tout oublié sauf Savannah, Savannah Bay. Savannah Bay c'est toi."

    Source : Théâtre Contemporain.net

    Soirée exceptionnelle le vendredi 27 avril à 20h - Sur réservation uniquement

    Ouverture des Portes 19h30

    0 commentaire
  • Lecture à la Librairie Mollat par la comédienne Maud Andrieux le 17 mars 2018 à 14h30

    Le 17 mars à 14h30 au corner de la librairie, Maud Andrieux sera présente pour une lecture de "La Douleur" de Marguerite Duras.

    "Écrits pendant la seconde Guerre Mondiale, les cahiers retrouvés par Marguerite Duras, ont été publiés 40 ans plus tard sous le titre La Douleur paru en 1985 chez P.O.L. C'est le récit poignant de l'attente et du retour de déportation du mari de Duras, Robert Antelme, ainsi que de leur engagement dans la résistance à partir de leur rencontre avec François Mitterand, chef de réseau. J'ai adapté et mis en scène ce texte  que j'interprète depuis 5 ans sur les scènes françaises et internationales. Il est le témoin d'un moment de bascule dans la vie de Duras qui fera alors le choix de l'engagement."

    Maud Andrieux Directrice du Théâtre Marguerite Duras

    Librairie Mollat Événement

    librairie mollat, théâtre marguerite duras, maud andrieux, la douleur, marguerite duras

    0 commentaire
  • Le Film La douleur Rencontres-Débats organisées par l'A.C.P.G

     

    Le Programme des projections du film d'Emmanuel Finkiel La douleur de Marguerite Duras avec Mélanie Thierry et Benoît Magimel lors des rencontres-débats organisées par l'A.C.P.G 

    http://www.cineproximite-gironde.fr/la-douleur/

    Le Programme complet ici

    Maud Andrieux, Alain Vircondelet, Marguerite Duras, Joelle Pages-Pindon, La douleur, Mélanie Thierry, Benoit Magimel

    prog la douleur 2.png

     La douleur prog 1.png

    0 commentaire
  • Représentation à L'Alliance Francaise de Venise

    Samedi 4 novembre 2017, Maud Andrieux était l'invitée de l'Alliance Francaise de Venise pour une Lecture exclusive d'extraits autour du Personnage Vénitien d’Anne-Marie Stretter. 

    Très beau moment d'écoute et de partage avec le public et les étudiants qui s'est suivi d'un bord de scène. 

    Maud Andrieux,  Anne -Marie Stretter,  Alliance Francaise de Venise, Duras

    Screenshot_2017-11-09-08-53-32-1-1.png

    Screenshot_2017-11-09-08-53-22-1-1-1.png

    Screenshot_2017-11-09-08-53-37-1-1.png

    20171104_194539.jpg

    20171104_193553.jpg

     

    0 commentaire
  • Anne-Marie Stretter, Le Personnage Vénitien de l'oeuvre de Marguerite Duras au Casino Vénier de Venise le 4 novembre 2017

    Maud Andrieux, durassienne, comédienne, metteur en scène, venise, venezia, alliance francaise venezia, anne-marie stretter, marguerite duras, theatre marguerite duras itinérant

     
    L'Alliance Française de Venise & Le Théâtre Marguerite Duras Itinérant sont heureux de vous proposer une Soirée Lecture d'extraits autour du Personnage Vénitien de l'oeuvre de Marguerite Duras: Anne-Marie Stretter  par la Comédienne Maud Andrieux le Samedi 4 novembre 2017 au Casino Venier à 18h.
     
    Modèle féminin durassien, figure de femme fatale, solaire et centrale, Anne Marie Stretter perd les hommes...
    A travers des extraits choisis de India Song, Le Vice-consul, Son nom de Venise dans Calcutta désert, Le Ravissement de Lol. V. Stein, Maud Andrieux, metteur en scène et comédienne, qui dédie son travail depuis 15 ans aux œuvres de Marguerite Duras et la joue en France et à l'étranger ( Vietnam, Cambodge, Népal, Inde,Turquie, Maroc...) mettra en lumière ce personnage sulfureux, fascinant, à l'aura à la fois tragique et sacrée.
     
    - Certaines femmes rendent fou d'espoir, vous ne trouvez pas? 
    Le Vice-consul regarde vers Anne-Marie Stretter qui, une coupe de champagne à la main, écoute distraitement quelqu'un. 
    - Celles qui ont l'air de dormir dans les eaux de la bonté sans discrimination... celles vers qui vont toutes les vagues de toutes les douleurs, ces femmes accueillantes.                                                                                          
                                                                                              Le Vice-consul de Marguerite Duras
     
    Renseignements et réservations:
     
    Alliance française de Venise
    Casino Venier
    Ponte dei Baretteri
    San Marco 4939
    30124 Venezia
    Tél. 041 5227079
    Mail : amministrazione@afvenezia.it
     
     
    0 commentaire
  • 22èmes Rencontres Marguerite Duras de Trouville

    Voici en images, la remise du Prix MD 2017 présidé par Alain Vircondelet , remis à Caroline Laurent pour son livre Et demain La liberté écrit avec Evelyne Pisier aux Editions Les Escales à l'Hôtel des Cures Marines de Trouville en présence des membres du Jury Olympia Alberti, Fabienne Jacob, Macha Méril, Philippe Vilain et Jérôme Beaujour et de la comédienne Maud Andrieux qui a lu à cette occasion un extrait du roman et  un très beau texte d'Alain Vircondelet inaugurant l'exposition photographique de Annie-Laure Faget-Duchemin s'intitulant La Maison des origines, Splendeur de la défaite, sur les ruines de la maison paternelle près de Duras en Lot en Garonne.

     

    Duras Trouville.jpg

    caroline laurent par Christine Spengler.jpg

    trouville lectures maud 4.jpg

    maud lectures trouville 1.jpg

    Trouville, Duras, Rencontres Duras, Maud Andrieux, Lectures, Remise du Prix MD 2017,

    Merci à Christine Spengler pour la photo de la Remise du Prix MD à Caroline Laurent

    et à Valérie Fontalirant pour les photos de La Lecture de Maud Andrieux

    0 commentaire
  • Rencontres Duras de Trouville 7 et 8 octobre 2017

    Les Rencontres Duras de Trouville c'est ce week-end et j aurai le plaisir d'y faire une lecture à l'occasion de l'exposition photographique d'Alain Vircondelet et d'Annie Laure Faget-Duchemin La maison des origines, Splendeur de la défaite.

    Lire la suite

    0 commentaire
  • Interview Maud Andrieux & le TMD Station Ausone Librairie Mollat

    Maud Andrieux, Directrice de la programmation du TMD, interviewée par La Librairie Mollat quelques heures avant sa représentation de L'Amant-L'Amant de la Chine du Nord au Théâtre Marguerite Duras nous parle de Pourquoi Duras et l'envie de créer un Théâtre Marguerite Duras Itinérant à travers le monde...

    Interview Maud Andrieux Station Ausone

    Egalement disponible sur Vimeo

    Et sur SoundCloud

    0 commentaire
  • Interview Catherine Robbe-Grillet & Savannah Bay Station Ausone Librairie Mollat

    Nous sommes heureux de vous faire partager l'interview réalisée par La Librairie Mollat et La Station Ausone de Catherine Robbe-Grillet parlant de Savannah Bay de Duras la veille de sa représentation au Théâtre Marguerite Duras après l'avoir joué à New York et en Chine.

    Station Ausone Catherine Robbe-Grillet et Savannah Bay

    Interview également visible sur Vimeo

     

    0 commentaire
  • La douleur et Mr X dit Pierre Rabier de Marguerite Duras avec Maud Andrieux

    Maud Andrieux, La douleur, Duras Résistante, Marguerite Duras, Théâtre Marguerite Duras, TMD

    Dossier de presse du Spectacle Duras Résistante- La douleur & Mr X dit Pierre Rabier- de Marguerite Duras 

    0 commentaire
  • Carte Blanche du Président le mercredi 19 avril 2017 à 20h


    Soirée spéciale concoctée par le Président de la Cie du Barrage, Frédéric Galy autour de la poésie contemporaine.

     
    La soirée se déroulera en deux parties :
     
    17380120_755390447958841_1701955516_o.jpg- 1ère partie : Lecture des textes de l'auteur de poésie contemporaine Carles Diaz accompagné par les élèves du Conservatoire de Musique de Bordeaux, LES DOUBLES 2. Pierre et Vincent, amis de longue date, étudient tous deux le jazz au Conservatoire de Bordeaux et aiment jouer de la musique ensemble depuis toujours.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    - 2ème partie : Chanteur Espagnol MIGUEL BLANCO : Site internet 
                                                                     
     MIGUEL BLANCO.jpg
     

    Spectacle le Mercredi 19 avril à 20h

    Ouverture des portes 19h30

     

    0 commentaire
  • Spectacle La Vie Matérielle / Catherine Reillat-Pesquet les mercredi 12 et vendredi 21 avril 2017 (20h)

    catherine.jpegElle prépare la soupe pour les hommes et les enfants. Elle cuisine l'écriture de même, à partir de la liste des produits indispensables: mélange d'images récurrentes, d'apparitions, de souvenirs et de visions pour élaborer l'obsédante et nécessaire matière de son oeuvre. M.D. la sorcière.

    Catherine Reillat-Pesquer, durassienne d'entre les durassienne, nous propose son adaptation de La Vie Matérielle de Duras. 

    «Ce livre n'a ni commencement ni fin, il n'a pas de milieu. Du moment qu'il n'y a pas de livre sans raison d'être, ce livre n'en est pas un. Il n'est pas un journal, il n'est pas du journalisme, il est dégagé de l'événement quotidien. Disons qu'il est un livre de lecture. Loin du roman mais plus proche de son écriture - c'est curieux du moment qu'il est oral - que celle de l'éditorial d'un quotidien. J'ai hésité à le publier mais aucune formation livresque prévue ou en cours n'aurait pu contenir cette écriture flottante de "La vie matérielle", ces aller et retour entre moi et moi, entre vous et moi dans ce temps qui nous est commun.» Marguerite Duras. 

    Spectacle Le Mercredi 12 avril et Vendredi 21 avril 2017 à 20h

    Ouverture des portes 19h30

    page01.jpg

    0 commentaire