Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TMD - Page 3

  • Rencontres Duras de Trouville 20ème édition

     

    Duras Trouville.jpg

    Programme_MargueriteDuras_2015.pdf

    Les 3 et 4 octobre

    Le nom de Marguerite Duras est à jamais lié à celui de Trouville. Le service culturel de la ville organise chaque année un week end qui lui est consacré.

    Ces rencontres permettent de découvrir des œuvres de l’auteur, cinéaste et metteur en scène à travers des présentations de films, lectures, conférences et nouvelles créations à partir de ses textes. Depuis 2009, le Prix Marguerite Duras est décerné à Trouville. 



    PROGRAMME DU WEEK END

     

    Samedi 3 octobre

    Salle du Conseil, Hôtel de Ville 12h 
    Remise solennelle du Prix Marguerite Duras

    Hall des Roches Noires 15h30 
    Théâtre : « Marguerite et moi» mise en scène et interprétation : Fatima Soualhia-Manet et Christophe Casamance.

    Musée Villa Montebello 17h30 
    Rencontre-débat Hommage à Laurent Terzieff (Prix Marguerite-Duras 2013) avec Claire Deluca et Catherine Terzieff à propos de la parution de son livre : Une vie pour le théâtre, Terzieff, mon frère. 
    Modérateur : Alain Vircondelet

    Dimanche 4 octobre

    Salle du Conseil, Hôtel-de-Ville 10h 
    Conférence de Martine-Tina Dassault : « Agatha, du texte au théâtre, du théâtre au cinéma : lectures illimitées ».

    Salle du Conseil, Hôtel-de-Ville 11h 
    Table-ronde autour du théâtre, avec Michelle Porte, Claire Deluca
    Modérateur : Alain Vircondelet

    Rotonde, Hôtel-de-Ville 12h15 
    Vernissage de l’exposition photographique de Catherine Griss « D’un monde à l’autre, de Kep à Kam ». Texte de présentation : Alain Vircondelet

    Salle du Conseil, Hôtel-de-Ville 14h30 
    Lecture-Spectacle de L’Eté 80 par Maud Andrieux, comédienne et directrice du TMD (Théâtre Marguerite Duras à Bordeaux).

    0 commentaire
  • Lecture de L'Eté 80 de Duras à Trouville le 4 octobre 2016

    villas.jpg

    Maud Andrieux fera une Lecture de L'Eté 80 de Marguerite Duras le dimanche 4 octobre 2015 à 14h30 dans le cadre des Rencontres Marguerite Duras à Trouville sur Mer.

    L’Eté 80 est l’image fidèle de la mer, une photographie où les vagues arrivent les unes après les autres, s’entremêlent, se dépassent, déferlent. Peut-on considérer que L’Eté 80 est du journalisme? C’est du journalisme essentiellement durassien, un exercice d’intertextualité parfaitement réussi, issu d’un geste simple, extrêmement simple, mais régulier, celui de regarder la mer et le monde pendant trois mois. Le résultat ? « Peu de gens ont écrit sur la mer comme je l’ai fait dans L’Eté 80. Voilà, c’est ça : la mer dans l’Eté 80, c’est ce que je n’ai pas vécu. C’est ce qui m’est arrivé et que je n’ai pas vécu, c’est ce que j’ai mis dans un livre parce que ça ne m’aurait pas été possible de le vivre. Toujours ce passage du temps dans toute ma vie. Dans toute l’étendue de ma vie ». Ce livre est formé de dix séquences « venues d’ailleurs » . Une femme à sa fenêtre. Une chambre en Normandie. Une plage mouillée de pluie. Les colonies de vacances sont de sortie. Sur la plage, un enfant en retrait : on lui raconte l’histoire du requin Ratekétaboum. Un cerf-volant s’envole. Et pendant ce temps, le film du monde défile : l’Afghanistan rayé de la carte ; Gdansk, mot-magique de la révolte et de l’espoir ; en Ouganda, les images de la faim ; Nixon assiste aux obsèques du shah ; en Iran, en URSS, les homosexuels sont condamnés ; le pétrodollar flambe. Ce pourrait être un été comme les autres. Mais le regard de l’écrivain est là. Il vibre, s’étonne, s’émeut, parle à la première personne.

    (Extrait Thèses Universitaires Lyon 2)

    0 commentaire
  • TMD Programmation 2015

    Saison TMD 2015.jpg

     

    0 commentaire
  • Le Vice consul à Calcutta

    IMG_20140424_170659.jpg

    P1090778-1.JPG

    P1090795.JPG

     

                                  IMG_20140422_105003.jpg

     

     

    Un immense MERCI aux différentes Alliances Françaises en Inde qui ont fait le choix d'accueillir le spectacle Le Vice-consul de Duras. Et plus particulièrement à Stéphane Amalir, Directeur de l'Alliance Française du Bengale sans qui cette tournée du Centenaire Duras n'aurait pas pu voir le jour. Nous avons partagé ensemble, étudiants, spectateurs, équipes, de très beaux moments en toute simplicité et beaucoup d'humanité. Peut être que l'Inde invite à mieux se découvrir, à mieux observer, écouter et sentir ce qui nous meut et nous touche. J ai l'impression d avoir vécu pendant cette tournée, la naissance d un sens supplémentaire...

    Merci à vous tous pour ces rencontres si enrichissantes. L'inspiration à venir passe par ces moments suspendus.

    Maud

    0 commentaire
  • Représentation à Chandigarh /Inde du Nord

    ATT_1397673417284_IMG_20140416_173002.jpg

    Un premier rendez vous avec le public de l Alliance Française de Chandigarh au Penjab/Inde du Nord a eu lieu cette semaine, grâce au Directeur Dominique Waag, qui a fait le choix de présenter le spectacle Le Vice-consul de Duras à ses élèves apprenant le français. De très belles rencontres et d emouvants échanges autour de Duras, du théâtre et de la littérature.

    P1120214.JPG

    P1120218.JPG

    Sophie, la Vice-Presidente de la Cie et Maud remercient toute l'équipe de l Alliance Francaise de Chandigarh

    0 commentaire
  • TMD Itinérant : Tournée Indienne Le Vice-consul de Duras Chandigarh, Delhi, Calcutta.

    duras, inde, hommage centenaire duras, maud andrieux, le vice- consul, tmd, kolkata, chandigarh,

    La Cie du Barrage en partenariat avec Les Alliances Françaises du Bengale, de Chandigarh et de Delhi en Inde présentent à l'occasion du Centenaire Duras Le Vice-consul de Marguerite Duras adapté, mis en scène et joué par Maud Andrieux.
     
    Cette tournée Indienne sera l'occasion pour la comédienne- metteur en scène Maud Andrieux de parler de sa manière de travailler à partir des romans de Marguerite Duras avec les élèves des Alliances Françaises. Des workshops seront organisés donnant lieu à un travail scénique autour de l'univers durassien. 
     
    L’Inde des années 30 et la diplomatie Française. Le Vice-consul loin
    de chez lui, à l’autre bout du monde, au beau milieu d’une puanteur,
    d’une misère, d’une horreur sans nom, commet l’irréparable.
    A Calcutta, dans l’attente d’une nouvelle affectation, seule Anne-
    Marie Stretter, la femme de l’ambassadeur va s’en rapprocher. Dans
    l’indifférence générale, il est peut-être le seul à être encore humain.
    L’oeuvre Le Vice-consul incarne le rôle de l’écrivain tout entier selon
    Duras qui est de dire l’inacceptable.
     

    Subliminal, forcément!

    L'adaptation par Maud Andrieux de ce roman allusif de Marguerite Duras est à la fois une clarification et l'hommage à une forme. Entre la femme décharnée qui attend les rogatons et le fonctionnaire indifférent à son sort, il y a un gouffre que seul peut combler l'auteur, la comédienne, la pièce et ses silences. Un sofa, une indienne, des petits jazz et des éclats de voix enregistrés... La mise en scène est légère, faite pour voyager. C'est un théâtre d'évocation, de suspension...Le chuchoté, le malaise poisseux d'un air chargé d'eau, de soif, de lassitude, d'ennui... Un monde lent où la tragédie se cache comme des amibes dans des glaçons.

    Point de vue/ Joël Raffier/ Journal Sud Ouest

     

    0 commentaire
  • Aux Arts Citoyens

    maud andrieux, comédienne, christian gamaury, bordeaux, théâtre, stéphane boudy, frédéric paquet,

    Emission Aux Arts Citoyens de Paul-Michaël Borgne sur 02 Radio

    En photo la Directrice Artistique Maud Andrieux et L'Artiste Peintre Christian Gamaury

    Crédit Photo: Paul-Michaël Borgne

    0 commentaire
  • Marguerite (Duras) prend racine /Bordeaux 7

     theatre marguerite duras, maud andrieux, tmd, bordeaux, vice-consul,

    0 commentaire
  • Société Internationale Marguerite Duras

    société duras, theatre marguerite duras,

    Tout savoir sur l'actualité durassienne, 17è Rencontres de Duras Rencontres du Centenaire à Duras (47), Festival Duras de Trouville, Festival Duras de Chaville, les ouvrages à venir sur Duras, les conférences, les colloques, les workshops....

    Société Internationale Marguerite Duras

    0 commentaire
  • Soirée d'Ouverture du TMD le 17 janvier 2014

    P1090152.JPG

    Le nouveau théâtre a ouvert hier soir au coeur des Chartrons. En photographie la directrice Maud Andrieux à droite avec les peintres Frédéric Paquet, Christian Gamaury, Bernard Ouvrard et l'écrivain Karfa Diallo.

    Les voeux d'Ariane Mouchkine à Maud Andrieux: 

    (...)
    À l’aube de cette année 2014, je vous souhaite beaucoup de bonheur.
    Une fois dit ça… qu’ai-je dit? Que souhaité-je vraiment ?
    Je m’explique :
    Je nous souhaite d’abord une fuite périlleuse et ensuite un immense chantier.
    D’abord fuir la peste de cette tristesse gluante, que par tombereaux entiers, tous les jours, on déverse sur nous, cette vase venimeuse, faite de haine de soi, de haine de l’autre, de méfiance de tout le monde, de ressentiments passifs et contagieux, d’amertumes stériles, de hargnes persécutoires.
    Fuir l’incrédulité ricanante, enflée de sa propre importance, fuir les triomphants prophètes de l’échec inévitable, fuir les pleureurs et vestales d’un passé avorté à jamais et barrant tout futur.
    Une fois réussie cette difficile évasion, je nous souhaite un chantier, un chantier colossal, pharaonique, himalayesque, inouï, surhumain parce que justement totalement humain. Le chantier des chantiers.
    Ce chantier sur la palissade duquel, dès les élections passées, nos élus s’empressent d’apposer l’écriteau : “Chantier Interdit Au Public“
    Je crois que j’ose parler de la démocratie.
    Etre consultés de temps à autre ne suffit plus. Plus du tout. Déclarons-nous, tous, responsables de tout.
    Entrons sur ce chantier. Pas besoin de violence. De cris, de rage. Pas besoin d’hostilité. Juste besoin de confiance. De regards. D’écoute. De constance.
    L’Etat, en l’occurrence, c’est nous. (...)

    Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée. Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont  ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire, les inévitables auteurs.
    Il faut qu’ils sachent que, ô merveille, ils ont une œuvre, faite de mille œuvres, à accomplir, ensemble, avec leurs enfants et les enfants de leurs enfants.
    Disons-le, haut et fort, car, beaucoup d’entre eux ont entendu le contraire, et je crois, moi, que cela les désespère.
    Quel plus riche héritage pouvons-nous léguer à nos enfants que la joie de savoir que la genèse n’est pas encore terminée et qu’elle leur appartient.
    Qu’attendons-nous ? L’année 2014 ? La voici.

    0 commentaire
  • Ouverture du TMD

    TMD Souest I.jpg

    TMD Souest II.jpg

    0 commentaire
  • Une librairie Duras au TMD

    livres, duras, librairie olympique, brussac, andrieux

    Un cadeau à faire ou à vous faire, l'envie de découvrir le texte intégral après avoir vu l'un des spectacles ... , vous trouverez en vente au TMD bon nombre d'ouvrages de Marguerite Duras grâce à notre partenaire La Librairie Olympique aux Chartrons.

    0 commentaire